Switch fréquence + Fix région JAP - Saturn PAL Version 1.2

 


Difficulté : Difficile
 
Temps : 1h
 
Matériel :
  • Tournevis
  • Cutter
  • Fer à souder
  • Étain
  • Switch On/On
  • Voltmètre en mode testeur de continuité
Reconnaitre le modèle de votre console : Ici
 
Si vous désirez découvrir la SEGA Saturn, je vous conseille fortement de vous orientez vers les softs Japonais. En effet, de nombreuses perles sont à découvrir tandis que chez nous, en Europe, nous avons été peu gâtés avec en prime un affichage en 50Hz rendant l'image tassée avec une bande noire et un jeu bien plus lent que l'original. Le 60Hz  apporte un réel gain de vitesse non négligeable et c'est pour tout ceci que j'ai modifié (pour la troisième fois) une Saturn en 60Hz et fixée en région NTSC JAP, afin de pouvoir y insérer les fameuses cartouches d'extension de RAM 1 ou 4 Mo, voire ROM de King of Fighters 95 sans y faire un swap de cartouche à la volée.

Premièrement, je dois reconnaitre le modèle afin d'adapter la bonne solution de switch de fréquence. Je découvre que c'est une V1.2. C'est la méthode la plus délicate qui s'impose ici : à savoir soulever la patte n°79 du composant 315-5690. Je me suis aidé de mon fer à souder et d'un petit cuter pour réaliser cette délicate manœuvre.  Un fois réalisé, je place un scotch isolant juste en dessous pour éviter tout court-circuit.

 
Avec l'interrupteur unipolaire, je soude cette patte au point B qui sera reliée au +5V (A) ou au 0V (C). J'ai utilisé les broches le l'alimentation pour retrouver ces points. En fonction de la tension, le rafraichissement basculera  d'un 50Hz au 60Hz.
 
Maintenant, je m’attaque à la localisation Japonaise. Pour cette manipulation, 8 "jumpers" rentrent en compte : JP6 à JP13. Pour la version JAP, seuls JP6, 9, 11 et 13 sont à sélectionner (à relier) tandis que JP7, 8, 10 et 12 sont à couper avec la pointe d'un cuter. Ces derniers doivent impérativement être à 0V pour éviter le court circuit. Le testeur de continuité est fortement recommandé pour cette manipulation. Ma technique pour sélectionner ces jumpers, est d'y déposer un peu d'étain et d'y souder une petite partie de patte de composant (ici, de résistance).
 
 
Enfin, le test final est toujours un moment délicat de doute et de crainte d'un écran noir et de console morte (ça m'est déjà arrivé). Ni une, ni deux, j'allume et le logo SEGA Saturn s'affiche ! Soulagement. Pour vérifier que ma console est bien localisée en JAP 60Hz, la version du bios m'indique NTSC-1-V1.01a. C'est la confirmation de tout ce travail pas si simple et qui prend encore plus de sens avec un Fenrir. Savourez les joies de cette console malheureusement boudée à l'époque, qui cache pourtant bien des titres incontournables !

Le résultat final avec le switch discrètement placé et la version du Bios indiquant la région JAP

0 Commentaires

Enregistrer un commentaire

Ajouter un commentaire (0)

Plus récente Plus ancienne